Les-aliments-qui-peuvent-affecter-la-fertilité

Les aliments qui peuvent affecter la fertilité

L'infertilité touche environ 9% des femmes mariées en âge de procréer. Si les couples ne peuvent pas contrôler toutes les causes de l'infertilité, ils peuvent contrôler leurs habitudes alimentaires. De plus, la nutrition et le poids corporel des deux partenaires peuvent avoir un impact significatif sur la capacité à concevoir un enfant.

 

Les femmes et la fécondité

Pour préparer la grossesse et améliorer la fertilité, maintenez un poids sain et choisissez des aliments qui créeront un foyer sûr et accueillant pour les neuf mois de votre bébé. Ces aliments doivent inclure des sources d'acide folique, de fer et d'autres nutriments qui sont importants pour votre corps.

 

Les hommes et la fertilité

Les hommes doivent également essayer de maintenir un poids corporel sain et suivre un schéma alimentaire équilibré, car l'obésité masculine peut modifier les niveaux d'hormones. De plus, un faible nombre de spermatozoïdes et une mauvaise motilité des spermatozoïdes sont courants chez les hommes en surpoids et obèses. En ce qui concerne les choix alimentaires, faites le plein de fruits et de légumes, qui contiennent des vitamines, des minéraux et des antioxydants qui peuvent contribuer à la formation d'un sperme effiace.

 

Obtenir le bon poids

Vous augmenterez vos chances de tomber enceinte en atteignant un bon poids. Les excès de poids peuvent modifier les niveaux d'hormones et retarder l'ovulation. Pour les femmes considérées comme en surpoids ou obèses, la perte de poids peut améliorer la fertilité. En revanche, les femmes classées comme étant anorexique, peuvent avoir des cycles menstruels irréguliers ou cesser complètement d'ovuler. Celles qui pratiquent régulièrement des exercices de haute intensité - comme la gymnastique ou la danse, qui souffrent d'un trouble alimentaire ou qui suivent un régime alimentaire restreint - sont souvent plus exposées.

Évitez les régimes à la mode, qui peuvent priver votre corps des nutriments dont il a besoin pour la grossesse, et trouvez un régime alimentaire sain qui vous convienne en consultant un diététicien nutritionniste agréé.

 

Le Fer

Un régime alimentaire riche en fer avec des légumes et des suppléments peut réduire le risque d'infertilité ovulatoire. Selon les résultats d’une étude faites sur des infirmières essayant de tomber enceintes, l'infertilité ovulatoire n'est qu'une des causes de l'infertilité. Les aliments végétariens contenant du fer comprennent les haricots, les lentilles, les épinards, les céréales enrichies, le riz long grain et les céréales complètes. Ajoutez à vos repas de la vitamine C provenant des agrumes, des poivrons ou des baies pour améliorer l'absorption de fer.

 

Régime et fertilité

Voici ce qui est préconisé pour les femmes qui veulent maigrir sans affecter leurs fertilités :

Moins de graisses trans et plus de graisses mono-insaturées (provenant d'aliments tels que les avocats et l'huile d'olive)

Moins de protéines animales et plus de protéines végétales

Plus d'aliments riches en fibres et à faible indice glycémique (y compris les céréales complètes)

Plus de fer provenant d'un régime alimentaire végétarien (moins de sources de viande)

Multivitamines

Des produits laitiers riches en matières grasses au lieu de produits laitiers pauvres en matières grasses

En général, manger plus de légumes, consommer des graisses monoinsaturées saines au lieu de graisses saturées et trans, faire en sorte qu'au moins la moitié de vos céréales soient complètes et consommer suffisamment d'aliments riches en calcium - y compris les produits laitiers - vous aidera à satisfaire vos besoins en nutriments et à obtenir un bon poids.

 

N'oubliez pas l'acide folique

Bien que cela ne vous rende pas plus fertile, il est essentiel que les femmes qui essaient de concevoir obtiennent 400 microgrammes par jour d'acide folique à partir de compléments alimentaire (si vous envisagez de prendre des compléments, parlez-en d'abord à votre médecin). L'acide folique est nécessaire pour prévenir les anomalies du tube neural. Le tube neural se développe dans le cerveau et la colonne vertébrale trois à quatre semaines après la conception, avant même que la plupart des femmes ne réalisent qu'elles sont enceintes. Pour plus d'informations sur les aliments pour la fertilité et la création d'un plan alimentaire personnalisé, consultez un diététicien nutritionniste agréé.

 

728x90-slimdoo55