grossesse-ballonnement-ventre-gonflé

Grossesse ballonnement ventre gonflé

Le ballonnement est un symptôme courant pendant la grossesse, même s’il est désagréable. De nombreuses femmes souffrent de ballonnements pendant leur grossesse et il est possible que cela dure jusqu'à l'accouchement.

La bonne nouvelle, c'est que les ballonnements, et la gêne qui les accompagne peuvent être gérés. Dans cet article, nous allons lister les causes des ballonnements et ce que vous pouvez faire pour les combattre pendant votre grossesse. Vous allez pouvoir stopper les ballonnements grâce à nos conseils et astuces.

 

La progestérone est le coupable

La progestérone est une hormone nécessaire pendant votre grossesse. Son taux continuera d’augmenter pendant les 40 semaines de grossesse.

En début de grossesse, la progestérone contribue à augmenter le flux sanguin vers l'utérus et stimule les glandes de l'utérus pour qu'elles s'épaississent et fournissent des nutriments au bébé en pleine croissance. Elle permet également à votre corps de développer le placenta.

Par la suite le placenta commence lui aussi à produire de la progestérone. Cela aide le bébé à grandir, tout en aidant les muscles pelviens à se renforcer et en empêchant l'utérus de se contracter jusqu'au moment de l'accouchement.

La progestérone fait beaucoup de bien pour vous et votre bébé, mais elle provoque quelques effets secondaires qui sont embêtant. Notamment la sensibilité des seins, la fatigue, et vous l'aurez deviné : les ballonnements.

Ne vous inquiétez pas ; il y a certaines choses que vous pouvez faire pour réduire vos ballonnements et augmenter votre confort.

 

pub-vertbaudet

 

 

Comment éviter les ballonnements pendant la grossesse ?

Vous pouvez modifier certaines choses dans votre quotidien pour éviter les ballonnements pendant votre grossesse. Vous devrez vraiment appliquer ces changements si vous voulez obtenir des effets positifs.

Modifier votre régime alimentaire

Certains aliments doivent être évités lorsque vous êtes enceinte. Les haricots, les céréales complètes et les légumes comme le chou, le brocoli et les asperges peuvent augmenter les ballonnements. Les pommes, les oignons et les tomates sont tous riches en fructose, ce qui peut provoquer des gênes intestinales et des ballonnements.

Si vous avez de la diarrhée en plus de vos ballonnements c’est peut-être parce que vous êtes intolérante au lactose. Il faudra donc éviter les produits laitiers.

Faites attention à la quantité de nourriture que vous absorbez

Plus le repas est gros, plus il est difficile à digérer. Si vous vous sentez fatigué après un gros repas c’est parce que votre corps doit utiliser beaucoup d’énergie pour digérer toute la nourriture ingurgitée.

Les petits repas sont plus faciles à digérer, cela permet aussi de réduire la fatigue et les ballonnements que vous pouvez ressentir après avoir mangé. Vous aurez également plus d’énergie en consommant plus de protéine, de fruit et de légumes.

Le meilleur à faire pour éviter les ballonnements est de manger 6 petits repas par jour. Manger plus lentement peut aussi vous aider, car il faut en moyenne 20 minutes pour que votre cerveau détecte que votre estomac est plein. Du coup vous serez plus vite rassasié en mangeant lentement et vous éviterez les ballonnements en mangeant de moins grosses quantités.

Arrêter de fumer

Il est de notoriété publique que le tabagisme pose de nombreux problèmes. Les médecins recommandent aux femmes d'arrêter de fumer avant même d'essayer de tomber enceintes.

Le tabagisme peut causer beaucoup de dommages à votre bébé, notamment en limitant son oxygène, en lui faisant perdre du poids, en augmentant le risque de problèmes respiratoires et de SMSN. Beaucoup de femmes ignorent également que des effets secondaires peuvent subvenir pendant la grossesse à cause du tabac. Vous absorbez plus d’air lorsque vous fumez et du coup cet air se retrouve emprisonné dans votre estomac ou le colon et du coup vous subissez des ballonnements.

Faites de l'exercice

Une étude menée en 2006 a démontré que les gaz était fortement diminuée chez les personnes qui faisaient de l'exercice. L'exercice physique, même minime (marché), est bénéfique pour votre système digestif. Vous pouvez également essayer d'utiliser une machine elliptique ou un vélo stationnaire. Même l'aérobic dans l'eau peut faire améliorer votre digestion.

L'exercice facilite la digestion et permet de combattre les ballonnements. Vous devez être actif, mais aussi boire beaucoup d’eau pour éviter les ballonnements.

Relaxez vous

Les problèmes intestinaux peuvent vous rendre anxieux ou stressé. Mais le stress et l'anxiété peuvent aussi provoquer des problèmes intestinaux. Votre digestion est contrôlée par le système nerveux entérique. Votre système nerveux central peut stopper votre digestion lorsque votre stress augmente.

Le stress est vraiment néfaste. Lorsqu’il réagit, votre système nerveux central peut augmenter l’acidité de votre estomac, provoquant une indigestion. Cela peut même provoquer de la diarrhée et de la constipation en contractant votre côlon. Heureusement le stress peut être géré. Vous pouvez faire des exercices de respirations, de la méditation ou du yoga. Vous pouvez consulter votre médecin ou un thérapeute si votre stress devient incontrôlable.

 

le-mois-de-bébé

 

 

Autres conseils qui peuvent aider

Traiter la constipation : La constipation est un symptôme courant tout au long de la grossesse. On estime que 24% des femmes y sont confrontées au cours du premier trimestre. La constipation peut entraîner une accumulation de selles dans le gros intestin, ce qui peut provoquer des douleurs, des ballonnements et une gêne. Essayez d'augmenter votre consommation d'eau et demandez un traitement à votre médecin pour ramollir vos selles.

Buvez dans un verre : Vous avalez plus d’air lorsque vous buvez à la bouteille ou à la paille. Cet air se loge dans votre estomac et du coup vous serez par la suite ballonnée. Vous ingérez moins d’air en buvant dans un verre.

Ne mâchez pas de chewing-gum : Vous prenez de l'air chaque fois que vous ouvrez la bouche pour mâcher le chewing-gum, et il est facile pour cet air de se frayer un chemin jusqu'à votre estomac.

Eviter les édulcorants artificiels : Le fructose est difficile à digérer pour de nombreuses personnes et certains édulcorants artificiels comme le sorbitol ne sont pas du tout digérables.

Ne mangez pas avant de vous coucher : Manger juste avant d'aller au lit est une mauvaise idée, car votre estomac travaillera pendant que vous essayez de vous endormir. Essayez d’arrêter de manger 1 heure avant d’aller vous couchez. N’oubliez jamais que votre corps à besoin de temps pour digérer la nourriture absorber.

Évitez les boissons gazeuses : Les sodas et les autres boissons gazeuses contiennent du dioxyde de carbone et de l'eau à haute pression. Les bulles du dioxyde de carbone vont dans votre ventre et peuvent rester coincées. Il est préférable de boir de l’eau !

Marcher : Augmenter la motilité du tractus gastro-intestinal diminue la constipation, donc les ballonnements et augmente la digestion. Cela permet également de préparer votre corps à l’accouchement.

Nous espérons que tous les conseils listés ci-dessus vous ont aideront à réduire l'inconfort que provoque les ballonnements.

 

Ballonnement pendant la grossesse

Vous n'êtes pas seul à subir des ballonnements pendant votre grossesse ! Tout comme les nausées matinales et les douleurs aux seins, de nombreuses mères et futures mères souffrent de gêne intestinale.

La grossesse est un événement magnifique et magique dans la vie, mais certains des effets secondaires sont loin d'être glamour. Les ballonnements font partie des désagréments de la grossesse, mais ne vous inquiétez pas vous ne subirez plus cet effet après votre accouchement.

Sachez qu’il faudra peut-être un ou plusieurs changements dans votre vie quotidienne pour soulager les effets. Mais vous arriverez à minimiser la gêne occasionnée par les ballonnements pendant la grossesse en suivant nos conseils.

 

vertbaudet-pub