infections-courantes-pendant-la-grossesse

Infections courantes pendant la grossesse

Vous pouvez être plus sensible à certaines infections pendant votre grossesse. Elles peuvent évoluer et provoquer des complications si elles ne sont pas traitées. La bonne nouvelle c’est que la plupart des infections ne nuiront pas au bébé et elles disparaitront rapidement une fois traiter.

Même si ce n’est qu’une petite infection nous vous recommandons de contacter votre médecin pour vous assurez d’obtenir le bon traitement. Les femmes enceintes doivent subir des traitements différents des femmes non enceintes.

Nous avons listé les infections les plus courantes pendant la grossesse, la manière dont elles peuvent affecter le bébé et ce que vous pouvez faire pour les empêcher.

 

Infections de la vessie

Il s'agit du type d'infection le plus courant pendant la grossesse.

- Infections vésicales : Les infections de la vessie sont courantes et se produisent chez environ 6% des femmes enceintes.

- Cystite : La cystite s'accompagne de différents symptômes. Ce peut être un besoin constant d’uriner, une gêne au niveau de la vessie et des douleurs.

Si vous développez ce type d’infections votre médecin vous donnera des antibiotiques pour la traitée. Attention, car une infection vésicale peut évoluer en infection rénale, également connue sous le nom de pyélonéphrite.

 

La varicelle

La varicelle est due à un virus, le virus varicelle-zona. La première fois qu'une personne contracte cette infection c’est pendant l’enfance. La varicelle est assez rare chez les adultes, et les femmes enceintes ne courent pas plus de risques de contracter ce virus. Mais la varicelle peut causer trois problèmes pendant la grossesse.

- Des symptômes de type grippal : Si vous contractez la varicelle pendant votre grossesse, vous présenterez des symptômes semblables à ceux de la grippe ainsi qu'une éruption cutanée caractérisée par des cloques rouges. Cela nécessite aucun traitement, mais dans de très rares cas, une pneumonie peut se développer deux à six jours après l'apparition de l'éruption. Parlez-en à votre médecin si vous avez la varicelle et que vous présentez des symptômes de toux ou d'essoufflement.

- Syndrome de la varicelle congénitale : Le bébé a très peu de chances de développer l'infection si vous contractez la varicelle au cours des quatre premiers mois de grossesse. Dans ce syndrome, le fœtus peut avoir des cicatrices (le même genre de cicatrices que les petits enfants ont sur le corps à cause de la varicelle), un développement anormal des membres, des problèmes de croissance et des retards de développement. Toutefois, le syndrome de varicelle congénitale est heureusement très rare, puisqu'il survient dans moins de 1% des cas lorsque l'infection se produit au cours du premier trimestre, et dans 2% des cas lorsqu'elle se produit au début du deuxième trimestre.

- Infection à la varicelle : Si vous contractez la varicelle entre cinq jours avant et cinq jours après l'accouchement, le bébé risque de contracter une infection à la varicelle pendant la période néonatale. Le même virus varicelle-zona qui provoque la varicelle peut également produire une forme de zona, mais la plupart des bébés nés de femmes enceintes qui développent un zona sont tout à fait normaux.

 

Rubéole

Le virus de la rubéole provoque la rougeole allemande, qui est le seul type de rougeole pouvant avoir un impact sur la grossesse. Si vous contractez la rubéole au cours du premier trimestre (les 13 premières semaines de grossesse), votre bébé a environ 20% de chances de développer le syndrome de rubéole congénitale.

Le risque de développer ce syndrome varie. Heureusement, l'infection par la rubéole pendant la grossesse est extrêmement rare, car la vaccination contre la rubéole se fait au début de l'adolescence.

 

Le rhume

C'est l’infection la moins préoccupante pendant la grossesse. La plupart des gens attrapent un rhume une à deux fois par an. La plupart des femmes peuvent attraper un rhume un pendant leur grossesse, mais ce n’est pas grave pour leur santé ou celle du bébé. La seule chose c’est que l’infection peut être plus fatiguante vu votre état.

Le rhume est parfaitement inoffensif pour le bébé qui se développe. Comme il n'existe pas de remède contre le rhume, la seule chose à faire est de traiter les symptômes.

Conseils pour le traitement du rhume :

✔️ Buvez beaucoup de liquides. Toutes les maladies virales entraînent une déshydratation et le fait d'être enceinte aggrave le problème. Buvez beaucoup d'eau, de jus ou de boissons gazeuses lorsque vous avez un rhume ou une grippe, mais évitez le lait.

✔️ Essayez l'inhalation. L'inhalation de vapeur chaude et un vieux remède qui fonctionne bien. Remplissez un bol d'eau bouillante et ajoutez quelques gouttes d'huile décongestionnante (du menthol). Ensuite, asseyez-vous devant le bol avec une serviette couvrant votre tête et le bol, pendant environ 15 minutes.

✔️ Mangez beaucoup d'agrumes. Ils sont riches en vitamine C et certaines études ont montré que cela réduisez la durée des rhumes.

✔️ Prenez du paracétamol. Cela fera baisser votre température et vous aidera à soulager les douleurs et les courbatures qui accompagnent le rhume. Le paracétamol est complètement sûr pendant la grossesse, alors n'ayez pas peur d’en prendre.

✔️ Vous pouvez utiliser les mêmes traitements pour le rhume et pour les infections grippales.

 

pub-vertbaudet

 

 

L'herpès

L'herpès est un virus courant. Il infecte la bouche, la gorge, la peau et les voies génitales. La bonne nouvelle c’est que l'infection ne présente aucun risque pour le bébé. Le principal problème lié à l'herpès pendant la grossesse est que vous pouvez subir une lésion génitale. Et si vous avez une lésion, il y a un risque que vous transmettiez l'infection au bébé lors de son passage.

S'il s'agit de votre première infection, le risque que le bébé contracte le virus est plus élevé que si vous avez déjà eu de l'herpès, car vous n'avez pas d'anticorps contre le virus. Il est important de le dire à votre médecin si vous avez déjà eu des antécédents d'herpès génital.

 

Bactéries

Une gastro peut survenir à tout moment, que vous soyez enceinte ou non. Les symptômes de la gastro-entérite sont des crampes d'estomac, de la fièvre, de la diarrhée et des nausées, avec ou sans vomissements. Cela dure entre 24 et 72 heures. Heureusement le virus qui provoquent la gastro-entérite ne fait pas de mal au bébé.

Il faut boire beaucoup de liquide si vous avez une gastroentérite, car la déshydratation peut entraîner des contractions, de la fatigue et des vertiges. Appelez votre médecin si vos symptômes persistent pendant plus de 72 heures.

 

Infections vaginales

Les bactéries et autres organismes peuvent se reproduire rapidement dans le vagin. Les conditions chaudes et humides sont parfaites pour leur croissance et leur reproduction, mais certaines infections vaginales, comme le muguet, deviennent plus fréquentes lorsque vous êtes enceinte.

Cette infection à levures est très courante pendant la grossesse, car les œstrogènes qui circulent dans le sang pendant la grossesse favorisent la croissance des levures dans le vagin. Les symptômes sont des démangeaisons vaginales et des pertes épaisses de couleur blanchâtre et jaune. Après il faut savoir que de nombreuses femmes contractent des infections sans aucun symptôme.

 

Chlamydia

La chlamydia est une infection sexuellement transmissible et ne présente souvent aucun symptôme. Ce qui signifie que vous pouvez en être atteinte pendant des années sans le savoir. Si vous êtes atteinte de chlamydia votre médecin vous prescrira un médicament pour traiter l'infection.

La chlamydia peut être transmise à votre nouveau-né lors d'un accouchement par voie vaginale, ce qui augmente les risques que le bébé développe une conjonctivite (une infection oculaire) ou une pneumonie.

 

vertbaudet-l'essentiel-puericulture