saignement-pendant-la-grossesse

Saignement pendant la grossesse

Vous attendez un enfant et vous êtes terrifié parce que vous venez de remarquer du sang sur vos sous-vêtements ? Les saignements peuvent être assez alarmants pour les femmes enceintes, mais il n'y a pas forcément lieu de s'inquiéter. Dans cet article, nous verrons si vous pouvez encore avoir vos règles pendant votre grossesse, ce qui provoque des saignements pendant la grossesse et quand vous devez vous inquiéter.

 

Est-ce que je peux être enceinte et avoir mes règles ?

25% des femmes enceintes ont des saignements vaginaux. De nombreuses femmes ont de légers saignements au début de leur grossesse, mais des pertes légères peuvent également être dues au stress, à un déséquilibre hormonal, à la prise de pilules contraceptives, à la ménopause, à une mauvaise alimentation, à un poids insuffisant ou à un effort physique excessif.

Les saignements pendant la grossesse sont généralement de couleur brun foncé ou rose clair. Ils ne sont jamais être rouge vif. Il ne devrait pas non plus y avoir assez de sang pour remplir un tampon ou une serviette hygiénique. Il est peu probable que vous attendiez un enfant si vous saignez abondamment.

Vous subirez différents symptômes si vous êtes enceinte :

Des changements au niveau des seins (gonflement, sensibilité, assombrissement des aréoles).
Des nausées et des vomissements.
Fatigue.
Des étourdissements.
Constipation.
Selles molles ou diarrhée.
Aversions ou fringales alimentaires.
Sautes d'humeur.
Miction fréquente.
Maux de tête.

Vous devez faire un test de grossesse pour confirmer que vous êtes enceinte. Nous vous conseillons de le faire une semaine après l’arrêt de vos règles et le matin lorsque votre urine est fortement concentrée.

 

Saignement grossesse

Les saignements sont assez fréquents, surtout au cours du premier trimestre. Bien sûr cela reste angoissant pour les femmes quand cela se produit. Mais il y a plusieurs raisons pour lesquelles vous pouvez subir ces saignements pendant votre grossesse :

 

1. Saignements d'implantation

Les saignements d'implantation font partie des premiers signes de grossesse. Ils peuvent être confondus avec les règles, car ils ont tendance à se produire au même moment que vos règles, et ils sont souvent accompagnés de crampes qui peuvent être confondues avec des crampes de SPM.

Vous êtes sûr que ce ne sont pas vos règles si le flux a une couleur moins claire et si il est moins abondants. Aucun traitement n'est nécessaire, les symptômes disparaissent d'eux-mêmes.

2. Sexe

Votre col de l'utérus commence à gonfler au cours des deuxième et troisième trimestres. Il y a une augmentation du flux sanguin dans cette zone, du coup les vaisseaux sanguins peuvent se rompre plus facilement pendant les rapports sexuels. Il n'est pas rare d'observer quelques taches de sang après un rapport sexuel. Vous pouvez essayer d'autres positions pendant les rapports sexuels pour minimiser le contact avec le col de l'utérus. Par exemple une position qui permet une pénétration arrière et la position allongée sur le côté.

3. Examens vaginaux

Les examens vaginaux, tels que le frottis ou le contrôle cervical, peuvent irriter le col de l'utérus et provoquer des taches en raison de l'augmentation de votre volume sanguin. Des saignements peuvent survenir dans les 24 heures suivant l'examen, mais ne devraient pas durer plus d'une journée. Votre prestataire de soins vous donnera très probablement un tampon lumineux à porter après ces examens.

4. L'accouchement est proche

Lorsque vous subissez de légers saignements vers la fin de votre grossesse cela indique que votre accouchement est proche. Votre corps commence à se préparer à l'accouchement, votre col de l'utérus commence à se ramollir et à se dilater, et vous pouvez perdre votre bouchon de mucus. L’écoulement sera filandreux et épais, de couleur brune avec une nuance de rose ou de rouge.

 

pub-vertbaudet

 

 

Quand dois-je m'inquiéter ?

De nombreuses femmes enceintes subissent de légers saignements. La plupart du temps ce n’est rien. Cependant, il arrive que les saignements indiquent un problème plus grave.

Le plus inquiétant c’est quand les saignements sont abondants, rouge vif et qu’ils durent plusieurs jours. Vous devez également vous inquiéter si vous avez de la fièvre, des évanouissements ou des crampes.

Vous pourriez avoir différents problèmes si vous ressentez les symptômes que nous avons énumérés.

Fausse couche

Près de la moitié des femmes qui ont de légers saignements au début de leur grossesse font une fausse couche, généralement au cours des 12 premières semaines de grossesse. Contactez votre médecin si vous avez de légers saignements qui s’aggrave par la suite ou qui sont accompagnés de crampes douloureuses ou de douleurs dorsales, ou si vous voyez des tissus passer dans le vagin.

Grossesse chimique

Une grossesse chimique est une fausse couche précoce qui se produit lorsqu'un ovule est fécondé, mais qui ne s'implante pas complètement dans l'utérus. Cela se produit avant même que le fœtus ne soit visible à l'échographie. Il n'existe pas de traitement spécifique pour ce type de fausses couches, mais votre médecin peut effectuer certains tests pour diagnostiquer les causes. Il fera notamment un contrôle des hormones. Beaucoup de femmes ne se rendent pas compte qu’elles ont fait une grossesse chimique.

Grossesse ectopique

Une grossesse ectopique est une grossesse où l'embryon s'implante ailleurs que dans l'utérus, le plus souvent dans les trompes de Fallope. Si elle n'est pas traitée vous pourriez subir une hémorragie interne, des évanouissements ou mourir. Vous devez vous rendre aux urgences si vos saignements s'accompagnent de douleurs pelviennes ou abdominales, de douleurs aux épaules ou d'étourdissement.

Les grossesses extra-utérines peuvent se produire si vous avez des cicatrices dans les trompes de Fallope à cause d'une infection antérieure, d’une chirurgie antérieure ou en raison de croissances anormales et de handicaps congénitaux.

Problème de placenta

Les saignements peuvent indiquer un problème placentaire, comme un placenta previa ou un décollement placentaire. Le placenta praevia est une maladie rare qui survient généralement au cours du troisième trimestre. Il se produit lorsque le placenta est proche de l'ouverture du col de l'utérus. Cela peut entraîner une hémorragie, des malformations congénitales, un ralentissement de la croissance fœtale et une naissance prématurée. Le décollement placentaire c’est lorsque le placenta se sépare de la paroi de l'utérus avant la naissance et peut priver le bébé de nutriments et d'oxygène. C'est une affection dangereuse qui nécessite un diagnostic rapide. La différence entre les deux c’est qu'en cas de placenta praevia, le saignement est généralement indolore, tandis que le décollement placentaire peut être associé à des douleurs abdominales, à une coagulation et à des douleurs dorsales.

Travail prématuré

Les saignements vaginaux qui se produise au cours du deuxième ou du troisième trimestre peuvent indiquer un travail prématuré. Votre médecin peut faire certaines choses pour retarder l’accouchement. Il vous demandera de rester au lit, vous donnera des médicaments pour arrêter le travail et des antibiotiques pour prévenir les infections. En plus des saignements vous pouvez aussi avoir des maux de dos, des crampes, des contractions, une pression pelvienne, des vomissements, de la diarrhée ou une fuite de liquide.

Infection

Une infection vaginale ou sexuellement transmissible (IST) peut provoquer une inflammation et une irritation du col de l'utérus. Du coup vous pouvez subir des saignements. Si c'est la cause, il faudra traiter votre affection, car les IST peuvent être nocives pour votre bébé. Les symptômes associés aux IST peuvent être des plaies sur la zone génitale, des éruptions cutanées, des brûlures ou des douleurs à la miction, des démangeaisons génitales et des écoulements.

 

banniere-pub-vertbaudet

 

 

Que dois-je faire si je saigne ?

La première chose à faire est de faire un test de grossesse si vous avez des règles irrégulières et que vous n'avez pas encore confirmé que vous êtes enceinte. Appelez et prenez rendez-vous avec votre gynécologue si vous obtenez un résultat positif.

Appelez votre médecin si vous savez que vous êtes enceinte et que vous avez des saignements. Les saignements ne sont généralement pas inquiétants, mais il est préférable d'avoir un diagnostic.

 

En résumé

Les saignements sont assez fréquents pendant la grossesse, mais il est toujours préférable d'appeler votre médecin si cela vous arrive.

Les saignements peuvent être un signe lié à votre grossesse, mais ils peuvent aussi indiquer une complication. Comme une fausse couche ou une grossesse extra-utérine. Les examens sexuels et vaginaux peuvent également provoquer des saignements, mais cela peut aussi être le signe d'un problème placentaire ou d'un travail prématuré.

Il faut absolument consulter votre médecin ou allez aux urgences si vous avez mal, si vous avez des pertes abondantes et rouge vif.

 

vertbaudet-pub